Biscuits aux épices de Noël

Goûter enfant, Noël, Pâtisserie

Ce que je préfère durant les fêtes de Noël, c’est toute la préparation avant les fêtes! Décorer le sapin, les contes de Noël lus en famille, le calendrier de l’avent et sans oublier les biscuits!! A bas les varices et vive les petites douceurs du mois de décembre!

Et aujourd’hui, c’est mercredi, le jour des enfants non? Alors on fait un petit écart aux conseils nutritions pour faire place à la douceur des fêtes en vous partageant ma recette des biscuits de Noël aux épices. Cela fait quelques années que je les fais et c’est toujours un vrai succès!

Dans un robot ou dans un saladier, déposer la moitié de la farine, ainsi que le beurre coupé en morceaux. Mélanger jusqu’à obtenir une sorte de semoule. Ajouter le reste de la farine, le sel, le bicarbonate et les épices. Mélanger à nouveau.

Incorporer au mélange, l’œuf, le sucre et le miel. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une belle pâte homogène.

Aplatir la pâte d’environ 5 mm (attention à ce que la pâte ne soit pas trop fine). Laisser les enfants s’amuser avec les emporte-pièces pour réaliser de jolies formes de Noël. Les déposer ensuite sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser reposer les biscuits durant 30 min au frais (ou frigo).

Préchauffer le four à 180°C et enfourner ensuite durant 8 minutes.

Faire ensuite refroidir les biscuits sur une grille. Une fois que ceux-ci sont froids préparer le glaçage et le mettre dans une poche à douille avec un embout très fin permettant de décorer les biscuits. Pour cette fois-ci, comme ce sont les filles qui ont décoré les biscuits, j’ai acheté des petits stylos avec le glaçage à l’intérieur, beaucoup plus facile à manier pour les enfants! Vous les trouvez au rayon pâtisserie des supermarchés.

Amusez-vous bien!

Madeleines chocolat-cannelle-noisettes

Goûter enfant, Pâtisserie

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager une petite recette gourmande! Mes filles sont, comme beaucoup, de grandes amatrices de chocolat et la petite adore les madeleines, alors quoi de mieux que de faire de bonnes madeleines au chocolat, mais pas seulement. Un supplément de noisettes, un nappage au chocolat noir et un soupçon de cannelle et voici une recette de madeleines qui ne vous quittera plus.

Miel

Dans mes recettes sucrées, j’évite au maximum d’utiliser le sucre en le remplaçant par du miel ou du sirop d’agave. Pour cette recette, c’est le miel que j’ai utilisé. Celui-ci est un sucre lent, non raffiné. Le miel est composé majoritairement de sucre simple (glucose et fructose) qui son directement assimilé par l’organisme, sans digestion. L’avantage du miel par rapport au sucre blanc est donc son pouvoir sucrant très intéressant en évitant la consommation de saccharose (le saccharose est le sucre issu de la betterave ou canne à sucre dont l’excès de consommation représenterait un danger majeur pour la santé). Par rapport au sucre, le miel est absorbé lentement par le corps est possède un indice glycémique plus sain (IG).

Le miel possède quelques vitamines des groupes B et C, ainsi que des éléments minéraux comme le potassium , le calcium, le magnésium et le zinc. Mais il est surtout riche en flavonoïde (Les flavonoïdes sont des molécules très importantes en phytothérapie qui proviennent du métabolisme végétal, on les retrouve dans différentes parties de la plante au niveau des fruits, des fleurs ou des feuilles. ), ce qui protège les cellules et possède des facteurs antibactériens.

Recette


Aujourd’hui, je vous partage mes petites madeleines au chocolat noir, noisettes, cannelle et miel….un délice de douceur!

Ingrédients:
2-3 cs de miel
3 œufs
120 gr de beurre mou
150 gr de farine
1 cc de levure chimique
50 gr de noisettes moulues
1 cc de cannelle
1 gousse de vanille
1 cs de cacao amer en poudre

Quelques noisettes à concasser
Chocolat noir

1- Sortez le beurre du frigo afin de le ramollir.

2 – Mettez tous les ingrédients dans un récipient (œufs, miel, farine, beurre, noisettes moulues, cannelle, vanille et cacao amer) et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.

3 – Placez la pâte au réfrigérateur pendant 1 heure, cela permet de créer un choc thermique pour obtenir la fameuse bosse à la cuisson.

4 – Préchauffez le four à 220 °C. Mettez le mélange dans les moules à madeleines (remplir aux 3/4 du moule)

5 – Enfournez 6 minutes à 220 °C puis baissez à 180 °C et poursuivre la cuisson durant 6 minutes supplémentaires.

6 – Une fois toutes les madeleines cuites. Concassez quelques noisettes dans un mortier et faire fondre un peu de chocolat noir au bain-marie. Trempez le sommet de chaque madeleine et parsemez de noisettes.


Brioche à la mandarine

brioche, Conseils nutritions, Goûter enfant

Vitamine C

La mandarine est une excellente source de vitamine C, elle va permettre de stimuler le système immunitaire, donner un coup de boost à votre corps et lutter contre la fatigue. On en a bien besoin ces temps !

Revitalise votre peau

La mandarine revitalise votre peau ! Riche en eau, elle contient environ 85% d’eau. Elle nourrit, hydrate, adoucit et redonne de la souplesse à l’épiderme. De plus, elle tonifie et stimule l’éclat de votre peau. Grâce à sa contenance en vitamine C et E, elle aide la peau à se protéger contre les agressions extérieures, qui peuvent être responsables du vieillissement.

Perte de poids

C’est un fruit idéal, si vous souhaitez faire attention à votre poids, car elle est pauvre en lipides et en protéines, donc faible en apport calorique.

Des bonnes vitamines, mais attention aux pesticides!

Les agrumes sont des fruits très fragiles et possèdent de nombreux prédateurs (la mouche des agrumes), mais aussi des maladies ou les moisissures. C’est pour cela que ces fruits sont abondamment traités.

Seule la mention « Bio » certifie qu’il n’y a eu aucun traitement, contrairement à la mention « Non traité après récolte » signifie que le traitement a été fait AVANT la récolte.

Au niveau légal, la tolérance des pesticides est plus importante, car on estime que la peau des agrumes est épaisse et que si l’on consomme le fruit, celle-ci est épluchée.

Mais le zeste des agrumes est extrêmement intéressant en nutrition, il est encore plus riche en vitamine C et tellement savoureux ! Il serait donc dommage de ne pas l’utiliser.

Notre conseil : Achetez vos agrumes labélisés et certifiés BIO et avant toute utilisation, n’oubliez pas de les laisser tremper une vingtaine de minutes dans le bicarbonate de soude et d’ensuite bien les frotter avec une brosse.

Recette

Brioche à la mandarine

J’adore faire des brioches pour le goûter des enfants ou le petit déjeuner du week-end. Mais quand arrive le froid, j’aime encore plus leur donner des saveurs de saison. Je trouve que ça procure une saveur réconfortante.

Ici, j’ai pris la recette de base de la brioche et j’ai simplement rajouté des zestes de mandarines (vous pouvez le faire avec de l’orange ou du citron aussi, j’ai déjà testé, c’est délicieux).

– Coupez le beurre en lamelle et réservez-le.
– Dans un récipient, versez le lait et émiettez la levure. Cuire à feu doux. Laissez ensuite refroidir.
– Versez la farine dans votre saladier. 
– Ajoutez un œuf, deux cuillères à soupe de miel, un sachet de sucre vanillé et une cuillère à café de sel.
– Incorporez le beurre que vous aviez mis de côté et râpez le zeste de vos deux mandarines.
– Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.
– Laissez reposer durant 1 heure.
– Dégazez la pâte et former 3 grosses boules avec la pâte et mettez-les dans un moule à cake préalablement beurré.
– Laissez reposer à nouveau une heure.
– Cuisson : 180°C durant 25 minutes.

Ingrédients

250 ml de lait
20 gr de levure fraîche
60 gr de beurre
1 cc de sel
2 cs de miel
500 gr de farine
1 œuf
1 sachet de sucre vanillé
2 mandarines bio

Salade de betterave, orange et miel

Automne, Conseils nutritions, Salade

D’où vient le mot « Betterave » ? Ce mot dérive de « bette », qui est une plante que l’on cultive pour ses feuilles dont la betterave est directement issue et « rave » qui désigne toutes les plantes potagères que l’on cultive pour sa racine. Nos ancêtres se servaient des racines de la betterave uniquement à des fins médicinales. Ce n’est qu’au XIXè siècle que celle-ci apparaît dans nos assiettes.

Favorise la santé du foie

Les composés végétaux contenus dans la betterave stimulent la production de glutathion,. Le glutathion, produit par l’organisme, est le roi des antioxydants et pourtant on n’en parle jamais. Il intervient pour ralentir le vieillissement cellulaire et limiter les dommages du stress oxydatif. La bétaïne, que contient alors la betterave, permet de relancer la production de glutathion dans le corps. Dépuratif qui, associé au nombreux pigments antioxydants de ce légume, favorise le bon fonctionnement du foie et l’élimination des toxines.

Nourrit le sang

Le fer, associé à ses antioxydants, contribue à nourrir et purifier le sang, tout en améliorant l’approvisionnement en oxygène. Faisant de la betterave un bon remède à l’anémie.

Renforce le cœur

Ses antioxydants réduisent le taux de cholestérol et la pression artérielle, tandis que ses vitamines B exercent une action bienfaisante sur le système nerveux, et contribuent à préserver un rythme cardiaque efficace et régulier.  

Anti-inflammatoire

Elle contient de la choline, une vitamine B qui favorise la bonne santé du cœur, et possède également des vertus antidiabétiques.

Utilisez les feuilles de la betterave, riches en protéines, en vitamines et en minéraux.

Proche de la bette, les feuilles de betterave sont riches en protéines, en vitamines et minéraux. Elles sont encore plus riches en nutriments que sa racine. Elles contiennent de la vitamine K, bénéfique aux os comme au sang, et du bêtacarotène qui favorise entre autres la bonne santé de la peau et des yeux. Les feuilles de betterave se cuisinent et se consomment comme des épinards ou crues en salade si les feuilles sont petites.

Anti-dépresseur naturel

La betterave contient beaucoup de bétaïne. Oui, mais c’est quoi? La bétaïne est un acide aminé produit par le corps, elle est plus précisément fabriquée par notre foie et nos reins. Mais avec l’âge, la production de bétaïne est ralentie et c’est pour cela.

Et c’est là que la betterave entre en scène, car elle en contient beaucoup. C’est d’ailleurs, la bétaïne qui donne cette couleur foncée à la betterave. Vous trouverez aussi de la bétaïne dans le quinoa ou les épinards.

Mais pourquoi en consommer? Car la bétaïne est un antidépresseur naturel. Il stimule la production des hormones du bien-être et de la décontraction.

La betterave rouge est ses bétacyanines bénéfique au foie constituent le principal pigment antioxydant de ce légume racine.

La betterave jaune et ses bétaxanthines, et plus particulièrement sa vulgaxanthine, renforcent les défenses immunitaires. Elles constituent les principaux pigments de cette variété de betterave.

Jus de betterave, la potion magique!

Le jus de betterave peut réduire la pression artérielle dans l’heure qui suit sa consommation. Cette boisson consommée de manière régulière réduirait le risque de maladie cardiovasculaires et certaines cliniques spécialisées l’intègrent à leurs régimes alimentaires anticancéreux. En effet, le cancer est souvent une maladie de terrain. Et c’est là que la betterave excelle! Sa richesse en minéraux permet de contrebalancer un terrain propice à un cancer (c’est-à-dire terrain acide, sous-alimenté et sous-oxygéné).

Le jus de betterave est aussi un excellent allié pour les sportifs! Il renferme des nitrates qui sont transformés par le corps en nitrite puis ensuite en monoxyde d’azote ce qui aide les muscles à consommer moins d’oxygène lors d’un effort sportif et les rend donc plus efficaces.

Recette


Durant cette période de l’année, notre corps souvent un peu plus fatigué et il lutte contre toutes ces petites maladies hivernales.

Aujourd’hui, c’est la salade parfaite pour redonner un coup de boost à votre corps que j’ai envie de vous partager. Réalisable en 10 minutes, elle sera votre alliée durant l’hiver!

Salade de betterave vitaminée

Lavez, épluchez et râpez les betteraves.
Coupez les oranges en morceaux.
Émiettez les cacahuètes dans un mortier.
Pour la sauce : Pressez une orange, un demi citron, ajoutez une cuillère à soupe d’huile d’olive, un peu de fleur de sel et une cuillère à café de miel.


Salade épinard, figue, grenade et feta

Automne, Fruit, Salade

Nous avons déjà parlé de la figue dans l’article précédent. Mais il y a toujours tellement de choses à dire et on avait envie de vous proposer une nouvelle recette et donc quelques conseils. Et on préfère vous faire des articles un peu plus courts, mais plusieurs.

Savez-vous que le figuier appartient à la même famille que le palmier ? Comme il n’a aucune fleur sur ses branches, les chinois appellent le figuier « Le fruit sans fleur ». En effet, si vous avez lu l’article précédent, vous savez alors que les fleurs se trouvent à l’intérieur de la figue. Ce sont ces minuscules fleurs qui produisent les petites graines croquantes qui donnent aux figues leur consistance si particulière.

La figue blanche

La figue blanche a une fine peau jaune verte. Elle se récolte en juillet. Sa chair est plus douce et son goût est moins prononcé que celle des figues noires.

La figue noire

C’est certainement la figue la plus connue. Elle a une peau noire/violacée. Selon les variétés, elle se récolte 1-2 fois par année, en juin (Espagne et Turquie) et de la mi-août à mi-septembre (France et Bassin méditerranéen).

Vitamines

La figue contient très peu de vitamine C et très peu de carotène (provitamine A), en revanche elle est riche en vitamines B (B1, B2, B3, B5, B6, B9) et un peu de vitamine D.

Dans la figue séchée, les vitamines du groupe B sont beaucoup plus concentrées que dans le fruit frais.

Les vitamines B comportent de nombreux rôles, tels que la production d’énergie et le bon fonctionnement du système nerveux. La plupart des vitamines B ne sont pas stockées par l’organisme en quantité suffisante. Un apport adéquat de vitamines B est important pour assurer une production optimale d’énergie. Les vitamines du groupe B ont deux fonctions principales, directement liées à la performance physique et mentale. Nous vous ferons un article plus détaillé concernant cette vitamine.

Et les feuilles de figuier?

Infusion de feuille de figue : Les feuilles sont utilisées séchées, infusées durant 2 à 3 minutes dans de l’eau bouillante. En cas d’indigestion ou comme laxatif, la figue est connue pour dynamiser les transits paresseux et les infusions de feuilles de figue aussi. Les tisanes calment aussi la toux, l’asthme et les bronchites chroniques, ainsi que les hémorroïdes et calment les règles douloureuses.

Une salade automnale

Quoi de mieux qu’une belle salade automnale ! Colorée, savoureuse et pleine de vitamine. Voici une belle recette rapide à faire.

Etape 1 : Lavez les épinards frais et disposez-les dans votre saladier ou sur les assiettes.
Etape 2 : Coupez des rondelles de courgette et faites-les revenir dans un peu d’huile d’olive et un peu de sel. Une fois cuites, laissez-les refroidir.
Etape 3 : Coupez la feta en petits dés et réservez dans un bol.
Etape 4 : Préparez la grenade. Attention, c’est une sacrée mission, alors mettez un tablier pour éviter que le jus gicle sur vous. Et pour bien la découper, nous vous mettons un lien qui vous explique parfaitement comment faire. 
Etape 5 : Mettez les cacahuètes dans un mortier et écrasez-les.
Etape 6 : Coupez les figues en rondelles.
Etape 7 : Disposez tous vos ingrédients sur les épinards. 
Etape 8 : Assaisonnez d’huile d’olive et de fleur de sel


Tartines au chèvre, figues fraîches, miel et graines

Automne, Fromage, Fruit

La figue n’est pas un fruit, mais un faux-fruit. Hein, quoi? Eh oui!! Botaniquement, la figue n’est pas un fruit, mais une inflorescence! Pour vous expliquer, la figue, c’est comme une petite boîte qui renferme des centaines de minuscules fleurs croquantes et qui, à maturité, deviennent comestibles! Incroyable, non?

Avec la datte, l’olive et le raisin, la figue est le fruit le plus consommé par les anciennes civilisations du bassin méditerranéen.

Le figuier est surtout cultivé dans les régions où le climat est chaud et aride (Pays du Moyen-Orient, Floride, mais aussi Bassin méditerranéen (Espagne, Italie, Grèce et France qui est le 4ème producteur en Europe). La figue se consomme de juin à novembre, mais la pleine saison c’est septembre-octobre.

Pression artérielle

Les figues fraiches ou séchées contiennent d’importantes quantités de potassium, un minéral essentiel au bon fonctionnement des muscle et des nerfs, qui contribue également au bon équilibre des fluides de l’organisme. Le potassium régularise le rythme cardiaque et l’équilibre hydrique. La figue est un aliment qui convient très bien aux personnes hypertendues

Santé des os

Une portion de figue constitue une bonne source de calcium, en fournissant 10% de l’apport journalier recommandé. Le calcium est essentiel à la croissance et la santé des os. Le potassium contenu dans la figue aide aussi à limiter les pertes de calcium par les urines, permettant ainsi à l’organisme de mieux assimiler ce minéral.

Digestion

C’est une excellente source de fibres. Pour maintenir le système digestif en bonne santé, il est indispensable de consommer régulièrement des fibres. La bonne santé de l’appareil digestif réduit les risques de constipation.

Fraîche ou séchée?

Fraiche, elle contient moins de sucre et de calories que le fruit sec. Elle est aussi plus riche en bêta-carotène, que l’organisme transforme en Vitamine A.

Séchées, elles sont disponibles toute l’année. Plus riches en protéines, calcium, potassium, magnésium et phosphore que les fraiches. Elles constituent également une excellente source de pectine (La pectine est une forme de glucide d’origine végétale, une fibre soluble. On la trouve en abondance dans les pommes, surtout les pommes vertes (peau et pépins), les figues, les groseilles, les coings et les agrumes, qui contribue à réduire la glycémie). Toutefois, les figues séchées contiennent plus de calories et de sucre que les fruits frais.

Comment consommer la figue?

Collation : La figue séchée constitue une collation sucrée idéale, elle remplace parfaitement le chocolat ou autres friandises, notamment si vous essayez de perdre du poids.

Petit-déjeuner : Grâce à ses nombreux bienfaits, la figue constitue un complément idéal à vos petits déjeuners. Ajouter des tranches de figue à votre muesli ou à votre porridge constitue une manière savoureuse de l’intégrer à vos menus.

Sucré-salé : La figue est un fruit idéal pour accompagner un plateau de fromage ou mélangée dans une salade accompagnée de graines germées, graines de courges, tournesol ou d’oléagineux (amande, noix, cacahuète, etc.), un repas parfaitement équilibré.

La Recette


Aujourd’hui, c’est une recette très simple et rapide à réaliser, mais si savoureuse et à l’équilibre parfait.

Etape 1 : Coupez des tranches de pains et badigeonnez un peu d’huile d’olive sur une des faces. Si vous les voulez croustillantes, vous pouvez les passer quelques minutes au four.
Etape 2 : Posez le fromage de chèvre en alternant avec des rondelles de figue. Si vous préférez, vous pouvez aussi utiliser du fromage de chèvre qui se tartine et vous poserez ensuite les morceaux de figue dessus.
Etape 3 : Ajoutez un peu de miel liquide sur les tartines.
Etape 4 : Saupoudrez de graines de courge et de tournesol.

Poivrons marinés

Huile, Légumes d'été

Et si on conservait quelques saveurs d’été dans nos bocaux? Dans l’article précédent, nous vous avons parlé des bienfaits du poivron. Du coup, on saute sur les derniers poivrons du mois de septembre pour les conserver encore un peu dans nos assiettes.

Aujourd’hui, on vous donne la recette des poivrons marinés. Une explosion de saveurs à sortir à l’heure de l’apéro ou pour accompagner un délicieux repas!

La Recette

Etape 1: Préchauffez votre four à 200°C et lavez les poivrons. Mettez-les dans un plat à gratin ou sur une plaque protégée par du papier de cuisson.
Etape 2: Enfournez les poivrons durant 30 à 40 minutes. Tournez-les durant la cuisson. Il faut que les poivrons noircissent. Cela vous facilitera la tâche pour les peler. Une fois que la peau est un peu noire, vous pouvez les sortir du four. Laissez-les refroidir
Etape 3: Une fois refroidi, épluchez vos poivrons et retirez les graines. Si vos poivrons ont bien cuit, alors il sera très facile d’enlever la peau avec les doigts. 
Etape 4: Coupez les poivrons en fines tranches. Et coupez la gousse d’ail aussi en fines lamelles. Vous pourrez retirer l’ail au moment de la dégustation. Ici, l’ail apporte du goût au poivron.
Etape 5: Déposez une couche de poivrons au fond du bocal, ajoutez un peu de fleur de sel, d’herbes aromatiques, deux lamelles d’ail et un peu d’huile d’olive.
Etape 6: Recommencer le travail en alternant vos ingrédients jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien (même chose que l’étape 5).
Une fois terminé, réservez au frais. Pour plus de goût, laissez macérer au moins 12 heures.


Pizza aux légumes et zoom sur le poivron

Non classé

Aujourd’hui, nous avons envie de vous parler du poivron. Au goût estival et associé aux saveurs du Sud, le poivron se consomme de juin à septembre. D’ailleurs, septembre est le mois de l’apogée pour le consommer. Pour la petite histoire, le poivron est cultivé depuis au moins 5’000 ans. Des vestiges auraient été trouvé dans une grotte de Tehuacan au Mexique. Le poivron, originaire d’Amérique centrale (plus précisément du Mexique), est issu du même arbuste que le piment. Il fait partie de la famille des solanacées (comme la tomate et l’aubergine). Ce sont leur forme et leur saveur qui différencient le poivron du piment. Le poivron est un piment doux.

Vitamine C

Le poivron fait parti des légumes contenant le plus de vitamine C. Cette vitamine devient de plus en plus présente durant le mûrissement du poivron. Elle serait donc deux fois plus élevée dans les poivrons rouges que dans les verts qui n’ont pas atteint leur pleine maturité.

La vitamine C possède des propriétés antioxydantes. Une consommation importante de celle-ci contribuerait à diminuer les inflammations et les oxydations du corps et aide à lutter contre certaines maladies dégénératives dues au vieillissement.

La vitamine C favorise aussi la santé des os, des dents, des gencives et des cartilages. 

Santé du cœur

Les antioxydants contenus dans le poivron ont prouvé efficacement qu’ils diminuaient l’accumulation du cholestérol dans les artères.

De plus, le poivron contient de la vitamine B6 et de l’acide folique qui aideraient à réduire les risques d’AVC, de maladies coronariennes et cardiovasculaires. En effet, une alimentation riche en antioxydants peut également contribuer à prévenir la formation de caillots sanguins et ainsi à réduire le risque d’accident vasculaire cérébral.

Une belle peau et de bons yeux

La vitamine C que contient le poivron est nécessaire à la synthèse du collagène. il lutte contre les radicaux libres responsable du vieillissement de la peau. De plus la carotène contenue dans le poivron (surtout le rouge) favorise un joli teint hâlé.

L’association du bêtacarotène, de la vitamine C et de la lutéine permette de protéger les yeux de la cataracte et de la dégénérescence maculaire, qui est le déclin de la vue lié à l’âge. Mais attention, les poivrons jaunes et verts contiennent moins de bêtacarotène.

Cancer

Grâce à sa richesse en vitamine C antioxydante, le poivron possède des molécules qui freinerait le développement des cellules cancéreuses. Ces molécules sont appelées capsiates. D’après des chercheurs, les capsiates se trouvant dans les poivrons possèdent un excellent potentiel préventif contre le développement des tumeurs cancéreuses. elles sont capables de détruire ces cellules tumorales.

Mais alors, poivron vert, jaune ou rouge?

A la base, tous les poivrons sont verts. Ils changent de couleur en fonction de leur maturité, en passant soit du vert au jaune/orange ou du vert au rouge, selon les variétés.

Le vert est donc le moins mûr, croquant, fruité avec une note d’amertume un peu poivrée. Souvent utilisé cuit (farcis, ratatouille), car étant donné qu’il n’est pas mûr, il est moins digeste, il est donc préférable de le cuire.

Le jaune, très tendre et juteux, il parfume les salades, les sauces, les taboulés, mais aussi idéal pour confire dans un bocal d’huile d’olive.

Le rouge, très doux, presque sucré, parfaitement adapté pour la cuisson, il est idéal pour les coulis.

Astuce

Le poivron, surtout le rouge, étant très riche en vitamine C, vous pouvez l’associer aux lentilles (qui elles, sont riches en fer). Le mariage de ces deux aliments augmente l’optimisation de l’assimilation du fer dans le corps.

Le poivron peut être difficile à digérer, dans ce cas mieux vaut le peler. Pour le peler, lavez-le et placez-le entier dans le four (sur une plaque de papier sulfurisé), Enfournez environ 10 min à 220 °C. Tournez sur toutes les faces de façon à ce que la peau du poivron soit uniformément grillée. Emballez le poivron dans un linge humide et laissez reposer quelques instants pour que la peau se détache mieux.

La recette


Quoi de plus simple et de plus conviviale qu’une pizza! Et en plus, si elle est saine, c’est encore mieux!

Ce sont les dernières heures de nos chers légumes d’été, afin de passer aux saveurs automnales, alors on se dépêche d’en profiter un peu (jusqu’à fin septembre).

Ici, je (Krystel) vous propose une pizza blanche (sans mozzarella) à la farine d’épeautre et aux légumes.

Préparation de la pizza

Etape 1: Mélangez la farine et le sel dans un saladier.
Ajoutez la levure (préalablement délayée dans un peu d’eau), l’huile d’olive et l’eau tiède et mélangez à nouveau. Moi je fais ma pâte dans ma machine (Monsieur Cuisine), mais si vous n’en n’avez pas, alors pétrissez la pâte avec un peu d’huile de coude.
Etape 2: Une fois que votre mélange forme une belle pâte bien lisse, couvrez-la d’un torchon et laissez-la lever dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume (minimum 1 heure)

Etape 3: Pendant que la pâte lève, préparez vos légumes en les coupant finement (car ils vont cuire dans le four, donc il ne faut pas qu’ils soient épais)
Etape 4: Une fois la pâte levée, préchauffez le four, farinez votre plan de travail et étirez votre pâte en formant un disque (je n’ai encore jamais réussi à former un disque parfait, je vous rassure!)
Etape 5: Garnissez votre pizza. Etalez la sauce tomate et disposez vos légumes.
Enfournez à 200°C durant 25-30 min selon votre four.

Photo de Ikon Republik sur Pexels.com

Astuces pour se prémunir d’une intoxication alimentaire

Conseils nutritions

Il y a 3 ans, j’ai (Krystel) eu une intoxication alimentaire. Je ne l’ai pas eu au fin fond de la jungle à l’autre bout du monde, ni dans un fast food, mais dans un magnifique hôtel en Europe, un lieu superbe où on se dit qu’on pourrait manger parterre. Et bien voilà, j’ai eu une intoxication alimentaire là-bas.

On n’imaginerait pas l’avoir dans ce genre d’endroit, mais il suffit de ne pas respecter, ne serait-ce qu’un de ces gestes d’hygiène pour avoir une intoxication alimentaire et je peux vous dire que c’est violent. Alors, on a eu envie de vous faire un article pour vous rappeler les bons gestes à avoir pour se prémunir, car vous pouvez l’attraper même chez vous.

Mais qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire? Une intoxication alimentaire se produit à la suite de l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par des bactéries (salmonelle, listeria, etc.), des toxines produites par ces bactéries, mais aussi des parasites, des virus, des poissons ou des métaux lourds. À noter que l’ingestion de métaux lourds (plomb, mercure) est une forme d’intoxication un peu à part : elle implique en effet une contamination qui s’effectue sur la durée, parfois pendant des années, avant de se manifester.

Ces germes, comme la salmonelle, sont présents dans le tube digestif des animaux d’élevage et peuvent se développer sur des aliments mal conservés. Elle n’est généralement pas grave, c’est comme si vous aviez une grosse gastro entérite, mais elle peut aussi avoir des conséquences sérieuses, voir mortelles. Alors nous ne sommes pas là pour vous faire peur, mais simplement pour vous rappeler les bons gestes.

Conseils en cas d’intoxication alimentaire. Par petites gorgées, buvez beaucoup d’eau, de tisanes ou de bouillon, afin d’éviter une déshydratation et une hypoglycémie. Puis intégrer petit à petit, une alimentation digeste comme du riz (et son eau de cuisson), de la viande et du poisson maigre. Dans un premier temps, évitez les fruits et les légumes, puis réintégrez-les doucement, mais préférez-les cuits. Si l’état ne s’améliore pas dans les 48 heures après l’intoxication, alors consultez un médecin.

Se laver les mains !

Vous allez nous dire que c’est la base, mais c’est la première règle et la plus importante à rappeler! En ces temps de COVID, les gens ont pris de meilleures habitudes à ce niveau-là. Mais quand vous vous apprêter à cuisiner, c’est le geste primordial!

Attention à la conservation !

Conservez vos aliments ou vos préparations dans des bocaux (idéalement en verre) bien fermés et mettez-les sans tarder au frais dans les 2 heures qui suivent leur préparation.

Si cela est indiqué sur l’emballage, respectez les conseils de conservations.

Et attention, de ne pas recongeler les aliments décongelés !

Consommer sans tarder !

Les plats cuisinés, les pâtisseries et les produits traiteurs devraient être consommés dans les 3 jours (sinon vous pouvez aussi penser à congeler vos préparations si vous n’allez pas les consommer tout de suite).

Faites attention à respecter les dates de péremption, en revanche nous vous préparerons un tableau pour vous indiquer ce que vous pouvez consommer hors délai.

Chouchoutez votre réfrigérateur!

Avoir un frigo propre!! Dans l’idéal, il devrait être nettoyé toute les deux semaines, mais en tout cas une fois par mois!

Attention aussi de bien régler sa température. Le réfrigérateur doit rester entre 0 et 4°C.

Attention à la propreté des ustensiles !

Vous nous direz : « Non mais quand même! » Oui et bien, dans certains restaurants il nous est arrivé de ne pas voir la vaisselle parfaitement propre, imaginez leurs ustensiles de cuisine alors?

C’est bête, mais veillez à bien nettoyer vos planches, couteaux, etc. Et surtout, faites attention aux planches à découper. L’idéal, c’est d’avoir une planche à découper pour le cru (viande et poisson) et une autre pour le cuit que vous pouvez bien laver. Et nettoyez votre surface de travail après avoir préparé des aliments crus (surtout la volaille, viande, poisson). N’oubliez pas non plus de changer régulièrement, les éponges et torchons, car on y trouve beaucoup de microbes !

Bien cuire la viande hachée !

Cette viande est très sensible, une bonne cuisson est indispensable, surtout pour les personnes fragiles. En effet, si elle n’est pas assez cuite, elle peut devenir dangereuse et peut transmettre la salmonellose.

 Lorsque la viande est hachée, la bactérie de la salmonellose est dispersée et devient plus difficile à tuer par la cuisson que sur une viande non hachée, sur laquelle elle reste en surface. si la salmonelle ne présente guère de dangers pour des gens en bonne santé, elle est dangereuse pour les jeunes enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes.

Être vigilant avec le cru !

Viande, poisson et fromage au lait cru sont fortement déconseillés aux enfants de moins de 5 ans, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées (pathologie consistant à un affaiblissement du système immunitaire).

Les oeufs crus !

Ne surtout pas consommer un œuf s’il est fêlé. Les œufs sont la première cause d’infection alimentaire d’origine bactérienne, faites donc très attention à la date limite de péremption.

Si vous n’avez pas la date de péremption, prenez un verre d’eau froide. Si l’œuf coule, il est encore bon, s’il flotte, alors jetez-le !

Placez les biberons au frais !

Ils ne doivent pas rester plus d’une heure à température ambiante et pas plus de 48 heures au frigo !

Attention aux crustacés !

Soyez extrêmement vigilants quant à la fraicheur des crustacés que vous allez consommer.

Bien entendu, cet article vous informe des gestes préventifs contre les intoxications alimentaires, mais si vous rencontrez ce genre de problème, le plus important est de consulter un médecin et/ou un nutritionniste, afin de rééquilibrer votre terrain alimentaire, de faire une bonne réintroduction des aliments, ce qui permettra de renforcer votre système immunitaire qui aura été affaiblit suite à l’intoxication.

Tarte aux pêches et graines de chia sans beurre

Fruits d'été, Goûter enfant, Graines

La pêche

Contrôle du poids
La pêche possède des composés connus pour leurs propriétés anti-obésité, anti-inflammatoire et anti-diabétique. Sa consommation régulière contribue à prévenir le syndrome métabolique.

Santé de la peau
La pêche et la nectarine sont d’excellentes sources de vitamine C, qui est un composé essentiel à la production de collagène par l’organisme. Elles contiennent également de la lutéine, un antioxydant qui aide à lutter contre les méfaits des radicaux libres et favorise une bonne santé de la peau et des yeux.

Diurétique
Grâce à sa teneur élevée en potassium, en phosphore et en magnésium, la pêche et la nectarine permettent d’évacuer l’excès d’eau au sein de l’organisme (très utile en cas d’hypertension artérielle). Elles sont aussi légèrement laxatives.

Anti-cancer
Attention, à prendre avec précaution, mais selon différentes études scientifiques, des essais en laboratoire ont montré que les cellules impliquées dans le cancer du sein, même les plus agressives, mourraient après avoir été exposées à la pêche.

Comment profiter au mieux de ses bienfaits?

Consommez les pêches de saison! De juillet à mi-septembre. Les manger assez rapidement lorsqu’elles sont mûres, car elles se gâtent rapidement et perdent leurs propriétés nutritionnelles. Attention aux chocs, car elles sont sensibles!

Comment bien choisir ses pêches? La couleur n’est pas un indicateur de maturité. Choisissez un fruit souple, parfumé et sans tâche. Si elles sont encore trop fermes, vous pouvez les laisser mûrir quelques jours dans un saladier.


Graines de Chia

Ces petites graines originaires du Mexique et aux nombreuses vertus. Elles sont excellentes pour le cœur, facilitent le transit, renforcent les os et les dents, hydratent la peau, favorisent le sommeil, bref elles sont un tel atout pour rester en bonne santé, qu’elles mériteront un article sur le blog rien que pour elles!

La recette

Pour un goûter ou sous forme de dessert, ici on vous propose une recette rapide, saine et facile à réaliser avec les enfants. Quoi de mieux que de leur proposer de nous aider, les laisser goûter, titillier leur curiosité. Ils seront encore plus fiers d’avoir réalisé un goûter bon pour leur santé!


Pour réaliser la pâte à tarte, mettez tous les ingrédients dans un saladier et pétrissez la pâte jusqu’à ce qu’une boule se forme et que la pâte se décolle de la paroi du bol.

Beurrez le moule à tarte. Etalez votre pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné et déposez-la dans le moule. Piquez le fond de la tarte à l’aide d’une fourchette, afin qu’elle ne gonfle pas.

Préparez la farce en mettant le yaourt nature, les noisettes moulues, le sirop d’agave et la gousse de vanille dans un bol et mélangez. Etalez sur la pâte.

Coupez les pêches en tranches et disposez-les sur la pâte.

Cuisson environ 30 minutes à 180°C.